jeudi 29 mars 2018

Tranches de vie... ( 24 )

Je vous souhaite de Joyeuses Fêtes de Pâques !!!

la suite...


Rosalie / Louise et Joseph
Rosalie avait aussi en plus de son frère Aloyse, une soeur qui très jeune était entrée dans les ordres. « Soeur Pauline Marie » était son nom de servante. Elle était entrée au Couvent de St Jean de Bassel en proche Moselle et y a passé son temps d'études. Elle fût enseignante en français et allemand, et en littérature. Et évidemment était une lectrice acharnée de la Bible. Toutes les semaines elle adressait à sa famille entière des images pieuses, adossées d'un commentaire ou d'une prière pour le récipiendaire. 
...Elle était comme cela « Tante soeur », car quand début des années cinquante quand le second fils de Rosalie, Aloyse se maria avec la plus jeune des filles de Louise, Marie-Antoinette, Tante soeur prit en main leur formation religieuse au couple et à la paternité et la maternité. Une lettre par semaine et cela jusqu'à ce que les jeunes tourtereaux soient selon elle en capacité de tenir en couple et d'élever des enfants. Elle fût ravie de ma naissance, et s'organisa pour me faire parvenir des petits mots et des images pieuses destinées à ma propre formation religieuse. Elle le faisait avec tous les membres de sa famille aussi.L'occasion d'y revenir se présentera certainement...
Rosalie qui partageait la vie de Pierre, ne tarda pas d’être enceinte de Joseph, leur premier fils. Pierre travaillait à l'usine et à force de jouer des bras il parvint à devenir souffleur de verre, non sans difficulté, mais à force d'acharnement il y arrivât, ce qui lui permit de gagner un peu plus et d'envisager mieux leur avenir.
Louise a eu plus de mal à quitter sa maman et son cocon familial mais elle finit aussi un beau jour par répondre aux avances timides et «retenues » de Joseph. Ils se marièrent et emménagèrent ensemble pas loin, à deux pas de portes de leurs parents.
Joseph, son mari, quant à lui, avait le droit de s’asseoir de plus en plus souvent à côté de l’organiste attitré et se perfectionnait ainsi dans son occupation favorite, la musique… Ce dernier,avancé en âge, le laissait jouer de temps à autre, quand personne n'était dans l'église ou le dimanche après que cette dernière s'était vidée après la messe.
Mais, son "projet" avait à voir avec le métier de son papa, qui n’était pas devenu le sien, mais qu’il connaissait de façon parfaite. Il en avait rêvé et était devenu un bricoleur – ébéniste de premier ordre pendant les dernières années de sa vie…


Bon long Weekend !!

3 commentaires:

  1. Oulalah, faut commencer à prendre des notes là ! On a un Joseph adulte qui épouse une Louise et un Joseph enfant de Rosalie et Pierre, et un Aloyse, frère de Rosalie mais aussi fils de Rosalie... ! Tu pourrais nous les indexer (le vieux, le jeune, ou 1) et 2) ou ... ?) stp ? (je dis ça, mais je dis rien, chez nous c'est Robert le grand et Robert le jeune... je porte le prénom de mon arrière grand mère... et ma mère celui de sa marraine ! :D


    RépondreSupprimer
  2. Moi, c'est D..., Joseph, Aloyse, un résumé, ça va t'aider ! Bonne nuit

    RépondreSupprimer