vendredi 1 décembre 2017

Chose promise, chose faite...

Voilà, nous sommes le premier décembre 2017, et comme décidé je vais ajouter une rubrique essentielle à ce blog photos, une narration, un peu romancée de mes antécédents familiaux que j'ai, pour être commun, titrée : "Tranches de vie". Il y a quelques années, j'avais publié quelques notes avec ce contenu et faute de motivation, j'avais abandonné... mes amis et amies de blog m'ont à nouveau encouragé pour reprendre et voici donc : Tranches de vie (au pays des cristalliers...).

Cette illustration partielle prise sur un petit vitrail de l'église de mon village natal est une illustration fidèle de l'endroit dont je parlerai et en y pénétrant vous entrerez dans la vie de cet adorable village ouvrier... et aussi celle de mes aïeuls et aïeules, de mes parents... et de la mienne bien évidemment.



Je vous souhaite bonne lecture et vous remercie d'avance de partager vos commentaires, vos questions, vos sentiments pour aider à ce que cette tentative, cet essai devienne une réussite... MERCI

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Louise et Joseph, l’enfance heureuse…
Dans la cour de l'école des soeurs de ce petit village du Bitcherland, en Moselle, près de l'Alsace, en France annexée à l'Allemagne, deux enfants se rencontrèrent jadis, en quelque temps autour de la charnière du XXème siècle. Ils ont passé leur enfance, leur jeunesse, ensemble, en tous cas pas loin l'une de l'autre, l'école, les activités du village, les animaux, les jeux, et nul n'a de mal, en tous cas dans leur descendance,  à imaginer leur scénario journalier.
Joseph, un enfant totalement discret et plein de charme, les pensées perdues dans les nuages, les étoiles, certainement, séduisait naturellement. De plus, pas très épais, un visage en pointe, le front haut, la mèche de cheveux plaquée vers la gauche, il était habillé sobrement, vu ses origines modestes mais sérieuses, une culotte mi courte, mi-longue, à fines rayures issue d'un pantalon de son papa, voire même de son grand-père et une petite chemise au col dont les pointes se roulaient, par-dessus un chandail torsadé gris-bleu, tricoté avec beaucoup de bienveillance et d'attention par sa maman.
Joseph avait un signe particulier, ses fines mains ressortaient de ses manches de chandail tricoté à la main et attiraient les regards. Des mains aux doigts réguliers et fins, bien en place et entretenus, il n'avaient pas l'air négligés et Joseph entendait bien qu'ils restent ainsi. De plus, depuis son plus jeune âge il était différent des autres garçons du village, il avait du charme et montrait souvent de la compassion envers ses quelques amis et cela le rendait attirant, rien en lui n'était débordant et tous l'aimaient beaucoup pour ce qu'il était.
Louise, elle, était un peu boulotte pour son âge, mais aussi et surtout très jolie, un visage marial, disait-on, une bouille à faire rosir tout jeune garçon en face d'elle. Elle aussi était vêtue d'une petite robe dont on devinait la provenance, car sa maman, qui ce matin-là l'amenait à l'école, portait une blouse sous son chandail qui y ressemblait étrangement. Maman lâcha la main de Louise et elle, sans l'ombre d'une hésitation, courût droit sur la maîtresse, toute de noir vêtue, voilée noir et blanc, une sœur, car c'étaient des sœurs catholiques qui étaient en charge de l'enseignement dans les écoles municipales. Puis elle alla se mettre en rang deux par deux avec ses petites amies filles, en jetant un oeil intéressé sur le garçon frêle qui l'avalait des yeux, et imagina qu'elle lui donnait la main...
Joseph, les mains dans les poches maintenant, poussait son chemin plus loin de quelques mètres pour rejoindre les rangs de ses camarades garçons, devant le perron aux nombreuses marches de l'école des garçons.
.../...

4 commentaires:

  1. Une très jolie histoire qui commence...
    Bises Doume à bientôt
    Noelle

    RépondreSupprimer
  2. J'ai des images en noir et blanc qui défilent en découvrant enfin tes lignes :)
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Ça commence bien !
    C'est très agréable à lire :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je commence juste la lecture, Doume, et je suis déjà conquise par ces deux enfants. :-)
    Je continue...

    RépondreSupprimer